Le métier de paysagiste : ce qu’il faut savoir

Souvent confondu avec celui de jardinier, le métier de paysagiste présente pourtant des différences assez subtiles. Connu aussi sous l’appellation d’architecte paysagiste, on fera plutôt appel à celui-ci pour effectuer tous les aménagements possibles dans un jardin.

Pourquoi choisir ce métier ?

Avant tout, il faut savoir que le métier de paysagiste est un métier s’exerçant en plein air, avec lequel on en contact permanent avec les plantes. Si vous êtes donc intéressés par les activités extérieures vous allez être servis. Quoi de mieux que de joindre l’utile à l’agréable ? De plus, si vous avez de l’imagination à revendre, l’occasion d’exprimer votre talent ne manquera pas durant les projets d’aménagements paysagers qui vous seront confiés.

 

 

En quoi consiste le travail de paysagiste ?

Le rôle du paysagiste est de concevoir des plans d’ensemble d’aménagement d’un jardin. L’élaboration du projet doit répondre aux exigences du client lorsque ce dernier aura préalablement étudié le cahier de charges et le site. C’est au paysagiste qu’incombe la gestion du tracé de l’espace vert, le choix des végétaux à planter, les ornements décoratifs mais aussi l’entretien du jardin après la mise en place. Métier de l’environnement avant tout, les activités du paysagiste doivent tenir compte des saisons et varient  selon la nature des travaux.

Comment se passe la formation ?

Pour devenir paysagiste, il faut tout d’abord passer un concours avant de décrocher un  diplôme d’étude en  paysagiste bac + 3. Plusieurs écoles assurent la formation : l’école nationale supérieure du paysage à Marseille ou à Versailles ; l’école nationale supérieure d’architecture et de paysage de Bordeaux ou de Lille. La formation peut aussi s’effectuer après obtention d’un diplôme d’ingénieur spécialisé en paysage à l’Institut supérieur des sciences agronomiques, agroalimentaires, horticoles et du paysage de Rennes.

 

 

 

 

Découvrez d'autres formations